Autour du Cassis - About Black currant

Mis à jour : 15 août 2019



Le cassis (Ribes nigrum) ou groseiller noir était très présent dans les jardins de presbytère et celui de Cabrerets ne fait pas exception à la règle. Ce petit fruitier étant très généreux en ce début d’été, c’est le moment de se remémorer les multiples vertus des feuilles comme des fruits de cassis.



Antirhumatismal, astringent et diurétique

Il soulage les articulations douloureuses. En tonifiant les vaisseaux capillaires, il influe aussi favorablement sur la vue. Riche en fibres, il facilite le transit intestinal. Les grandes vertus antioxydantes du cassis proviennent des anthocyanes (à l’origine de sa couleur foncée) qui piègent les radicaux libres, et de la vitamine C (il en possède quatre fois plus que l’orange). Ce puissant fortifiant contient aussi du fer et du calcium en quantités appréciables.


Quelles parties utiliser ?

Dans le cassis, tout est bon:

Les fruits sont des toniques et protecteurs vasculaires.

L’huile de pépins de cassis est source d’acide gammalinolénique (AGL), acides gras de la famille des oméga 6, impliqués notamment dans les fonctions de reproduction et de défense immunitaire.

Les feuilles de cassis, en infusion, améliorent la circulation sanguine et facilitent la digestion tout en étant puissamment diurétiques et anti-inflammatoires.Les bourgeons : leur macérat est utilisé pour lutter contre diverses manifestations inflammatoires.

Les feuilles froissées peuvent également soulager les piqures d'insectes


Recettes autour du cassis

Infusion contre les rhumatismes

  • 3 feuilles fraîches ou 1 c. à soupe de feuilles sèches

  • 1 tasse d’eau.

Versez l’eau bouillante sur les feuilles de cassis.

Laissez infuser une dizaine de minutes.Parfumée et de saveur douce, cette infusion se passe de sucre.

En période d’inflammation (articulations, rhumatismes, cellulite), boire 3 à 4 tasses par jour entre les repas.

Vin antioxydant

  • 2 verres de baies

  • 10 feuilles

  • 1 verre d’eau-de-vie

  • 1/2 verre de sucre complet

  • 1 bouteille de vin de Bordeaux rouge.

Laissez macérer les baies, les feuilles, l’eau-de-vie et le sucre pendant un bon mois.

Filtrez en pressant bien les baies et en essorant les feuilles pour en recueillir le plus de jus possible.

Ajoutez le vin rouge.

Dégustez un petit verre de ce vin avant les repas.

À noter : les vins médicinaux, autrefois couramment utilisés, étaient consommés à raison d’un verre à liqueur, soit à peine 50 ml…

Crème de cassis :

  • Baies de cassis

  • Sucre

Dans une bouteille, mettez les fruits à sec.

Puis ajoutez une couche de sucre en poudre.

Répétez l’opération pour remplir la bouteille.

Bouchez, laissez macérer plusieurs mois.

Et enfin filtrez pour obtenir liqueur au délicieux parfum !


Gâteau au cassis, confiture de cassis, sirop de cassis ou macarons… Le cassis se fait roi des recettes sucrées. Mais n’hésitez pas à le mêler à du salé, en accompagnement de magrets par exemple, vous serez surpris par les saveurs qu’il dégage.


Comment cultiver le cassis ?

Cet arbuste, dont on récolte les baies au cœur de l’été, est indispensable pour tous les gourmands… qui souhaitent garder toute leur vie des articulations de vingt ans !

Où ?

En région chaude, préférez une situation ombragée. Une terre bien ameublie, riche en compost ou fumier, est nécessaire. Paillez le sol afin de conserver la fraîcheur de la terre, le cassis supportant mal la sécheresse. Sur les terres très calcaires, il végète tristement.

Quand ?

La plantation d’un arbuste à racines nues aura lieu de préférence à l’automne mais c’est également possible en mars. Les sujets en pot peuvent être plantés toute l’année hors période de gel. Les boutures peuvent se faire lors de la taille hivernale ou après la récolte estivale des baies.

Comment ?

En période de grosses chaleurs, arrosez régulièrement. À l’automne ou au printemps, apportez à son pied une pelletée de compost ou de fumier bien décomposé. Oïdium, rouille et anthracnose forment un trio qui l’affaiblit parfois dramatiquement. Vous combattrez ces maladies avec des pulvérisations de prêle aux vertus fongicides et qui renforce la plante. Le cassis attire aussi les pucerons : à titre préventif et curatif, vous pulvériserez une décoction de tanaisie (également fongicide) et surtout vous laissez faire les coccinelles.

Entre décembre et février, éliminez les vieilles branches, moins productives, et aérez le centre de la touffe. Après la récolte des baies, raccourcissez les tiges d’un tiers.


Notes : En aucun cas les informations ci dessus ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Sources : plantes et santé, jardiner malin




Black currant (Ribes nigrum) or black gooseberry was very present in the gardens of presbytery and that of Cabrerets is no exception to the rule. This small fruit tree is very generous at the beginning of summer, it is time to remember the many virtues of the leaves as blackcurrant fruit.

Antirheumatic, astringent and diuretic

It relieves painful joints. By toning the capillaries, it also influences the view. Rich in fiber, it facilitates the intestinal transit. The main antioxidant virtues of blackcurrant come from anthocyanins (the origin of its dark color) that trap free radicals, and vitamin C (it has four times more than orange). This powerful fortifier also contains iron and calcium in appreciable quantities.


Which parts to use?

In blackcurrant, everything is good:

The fruits are tonics and vascular protectors.The oil of blackcurrant seeds is source of gammalinolenic acid (AGL), fatty acids of the omega 6 family, involved in particular in the functions of reproduction and immune defense. cassis, as an infusion, improve blood circulation and facilitate digestion while being powerfully diuretic and anti-inflammatory.Les buds: their macerate is used to fight against various inflammatory manifestations. Crumpled leaves can also relieve insect bites

Recipes around blackcurrant

Infusion against rheumatism

3 fresh leaves or 1 tbsp. dry leaves

1 cup of water.

Pour boiling water over the blackcurrant leaves.

Let infuse about ten minutes. Fragranced and sweet flavor, this infusion goes without sugar.

In times of inflammation (joints, rheumatism, cellulite), drink 3 to 4 cups a day between meals.

Antioxidant wine

  • 2 glasses of berries

  • 10 leaves

  • 1 glass of eau-de-vie

  • 1/2 full glass of sugar

  • 1 bottle of red Bordeaux wine.

Let the berries, leaves, brandy and sugar macerate for a good month.

Filter by squeezing the berries and squeezing the leaves to collect as much juice as possible.

Add the red wine.

Enjoy a small glass of this wine before meals.

Note: medicinal wines, formerly commonly used, were consumed with a shot glass, barely 50 ml ...

"Crème de Cassis" :

  • Black currant berries

  • Sugar

In a bottle, put the fruit to dry.Then add a layer of powdered sugar. Repeat the process to fill the bottle.Butter, let macerate several months.Filter to get liquor with delicious fragrance!


Blackcurrant cake, blackcurrant jam, blackcurrant syrup or macaroons ... Blackcurrant is king of sweet recipes. But do not hesitate to mix it with salt, as an accompaniment to duck breast, for example, you will be surprised by the flavors it gives off.


How to grow blackcurrant?

This shrub, whose berries are harvested in the heart of summer, is essential for all gourmands ... who wish to keep their life joints twenty years!

Where ?

In hot areas, prefer a shaded situation. A well loosened soil, rich in compost or manure, is necessary. Straw the soil to preserve the freshness of the earth, blackcurrant not supporting the drought. On very calcareous lands, he vegetates sadly.

When?

The planting of a bare-rooted shrub will preferably take place in the fall, but it is also possible in March. Potted plants can be planted all year round outside the frost period. Cuttings can be done during winter pruning or after summer berry harvest.

How?

In hot weather, water regularly. In the fall or spring, bring a shovelful of compost or well decomposed manure to your foot. Oidium, rust and anthracnose form a trio that sometimes weakens dramatically. You will fight these diseases with sprays of horsetail with fungicidal virtues and which strengthens the plant. Blackcurrant also attracts aphids: as a preventive and curative, you spray a decoction of tansy (also fungicidal) and especially you let the ladybugs.

Between December and February, eliminate the old branches, less productive, and ventilate the center of the tuft. After harvesting the berries, shorten the stems by one-third.


Notes: In no case the above information is likely to replace a consultation or a diagnosis formulated by a doctor or a health professional, only able to adequately assess your state of health

Sources: plants and health, smart gardening